Miser sur la sécurité avec une bâche à barres

Vous venez d’entrer dans l’univers privilégié des propriétaires de piscines et vous vous apprêtez à goûter au plaisir de la baignade à la maison ? Avant de plonger, prenez le temps de lire ces quelques recommandations d’usage.  Pour que l’eau reste toujours un plaisir…

Une enquête de l’institut de veille sanitaire nous apprend qu’au cours de la période estivale de l’année 2009, 1366 noyades suivies d’un décès ou d’une hospitalisation sont survenues en France et dans les DOM TOM. Si les noyades en mer restent majoritaires, celles en piscines privées représentent tout de même près de 15 % des accidents. L’âge critique des victimes se situe quant à lui entre 0 et 8 ans.

Afin de faire baisser ces sombres statistiques, une loi contraint, depuis 2004, les propriétaires de piscine à s’équiper d’un dispositif de sécurité aux normes. Si certains ont choisi le système d’alarme ou de barrière, d’autres se sont tournés vers les bâches à barres, souvent plus complètes ou moins coûteuses. Ces bâches, à ne surtout pas confondre avec les bâches à bulles ou les bâches classiques d’hivernage, sont conçues pour assurer une sécurité maximale et en toutes saisons.

Forte de la norme NF P90-308, la bâche à barres s’utilise été comme hiver et empêche l’accès à l’eau aux plus jeunes. Très résistante, à condition d’être solidement fixée, elle est testée avec la traversée d’un adulte de 100 kg.  Ce dispositif de bâche est appréciable pour sa maniabilité, son prix et sa p0lyvalence. Il reste cependant limité aux bassins ne mesurant pas plus de 12x5m hors escalier.

Attention : une bache à barre ne remplacera jamais la vigilance des adultes.